Kia K5 2021 – Électrochoc dans le segment des berlines

Kia K5 2021 – Électrochoc dans le segment des berlines

Essais routiers

Publié par Kia Cowansville le 16 février 2021

Il y a à peine deux ans, la meilleure place pour observer le segment des berlines intermédiaires était probablement les stationnements de bingo le mercredi après-midi. On pouvait y trouver des spécimens exotiques comme la Toyota Camry « Beige Pierre », la Honda Accord « Beige Gracieux », la Subaru Legacy « Beige Coquillage », ou même la splendide Chevrolet Malibu en « Beige Champagne », une couleur clairement offerte pour les plus fêtards du groupe… Bref, on s’entend, ce n’était pas le segment le plus excitant…

Les Coréens à la rescousse!

Mais heureusement, l’année passée pendant le Super Bowl, Hyundai nous est arrivée avec la Sonata 2020 qui donnait enfin un peu de punch dans le segment grâce à son look complètement différent. Et comme toujours avec les nouveaux modèles Hyundai, on pouvait s’attendre à ce que sa jumelle mécanique chez Kia, dans ce cas-ci l’Optima, subisse une cure jeunesse au cours des prochains mois. Kia nous présente donc la toute nouvelle K5 2021, et disons que ses concepteurs n’ont vraiment pas manqué leur coup!

Un package excitant

La K5 veut certainement se définir comme une berline excitante et sur papier, elle a tout ce qu’il faut pour y arriver. Elle offre premièrement la traction intégrale de série, un habitacle hyper techno, une version GT-Line et même une version GT avec un 4 cylindres turbo qui développe tenez-vous bien: 290 chevaux! Alors, nous allons vous démêler tout ça dans cet article, mais débutons avec ce qu’on préfère le plus de la Kia K5 2021, c’est-à-dire son look.

Le devant est de loin la partie la mieux réussie selon nous grâce aux phares qui sont vraiment de toute beauté. On retrouve 4 faisceaux lumineux au centre, ceinturés par une ligne orangée que les gens chez Kia appellent « Heartbeat », en référence à l’électrocardiogramme d’un cœur en santé. Comme vous pouvez voir, ils s’intègrent très bien aux ailes et au capot plongeant vers la grille de calandre de forme « Museau Tigre », qui elle, arbore des mailles appelées « Effet Peau de Requin ». 

Continuons avec le lexique de vétérinaires sur les côtés de la K5, où Kia dit avoir utilisé l’ADN de la « Stinger » au niveau de la ligne de toit qui, vous l’aurez remarqué, offre à la K5 un look coupé, sans toutefois offrir le hayon puisque vous devez savoir, cette berline est munie d’un coffre conventionnel. Sinon, on retrouve aussi des roues deux tons de 18 pouces sur notre modèle EX à traction intégrale à l’essai, et elles sont franchement magnifiques!

Finalement à l’arrière, on retrouve une ligne de fenêtres en chrome qui descend et fait le tour de la lunette arrière. Les feux pour leur part sont unis par une ligne à DEL pointillée, ce qui est assez original, c’est d’ailleurs la première fois qu’on observe une telle configuration des feux sur une voiture à l’essai. Pour le reste, on note un diffuseur d’air dans le pare-chocs et deux similis pots d’échappement, une tendance dans l’industrie qui nous dérange un peu, mais on va au moins avoir droit à une vraie sortie d’échappement à 4 pots sur la version GT.

Donc pour l’extérieur, disons qu’en personne, la K5 a vraiment toute une prestance! L’équipe de design Kia ont un sacré beau coup de crayon, même s’ils sont peut-être allés un peu fort sur le lexique de vétérinaires. D’ailleurs, fait intéressant, le studio de design de Kia est situé à Irvine en Californie, soit à moins de 2h de route du Zoo de San Diego… Alors est-ce que ça pourrait expliquer la source d’inspiration du design extérieur de la K5? Peut-être que oui, peut-être que non… Mais si c’est le cas, disons que l’équipe de design intérieur a probablement aussi puisé son inspiration dans le même secteur, puisqu’à moins de 15km du zoo se trouve la plus grosse base aéronavale de la côte ouest américaine et l’intérieur de la K5 est littéralement inspiré d’un cockpit d’avion! Coïncidence? On pense que non!

Un habitacle « flyé » dans un segment des plus conservateurs

Toujours est-il qu’effectivement, l’écran multimédia est tourné vers le conducteur pour donner l’impression de se trouver dans un « cockpit » et en observant le levier de vitesse, on se rend compte que clairement, il est inspiré du monde de l’aviation. Franchement ce sont de belles attentions aux détails qui plairont sans aucun doute à nos clients Kia de Sherbrooke, Magog, Drummondville, Granby et Cownasville.

Par ailleurs, l’attention aux détails intérieurs de la K5 était sans aucun doute le mot d’ordre chez Kia. Pensons simplement à l’ergonomie de la console centrale avec la recharge sans fil à cellulaire placée dans une petite cavité qui maintient votre téléphone bien en place. Ou encore toutes les petites facettes du tableau de bord qui intègre du simili bois très classe, quelques touches de piano noir et de l’aluminium brossé au niveau des bouches de ventilation. Tout est hyper bien pensé.

Mais ce que nous avons apprécié le plus, c’est la forme assez unique des poignées de porte, et surtout, l’interface de la radio qui utilise des globes incandescents qui sont vraiment originaux! Parlant de l’interface, malheureusement le modèle à l’essai n’était pas muni de l’option du gros écran multimédia de 10,25 pouces avec les belles petites icônes mauves, mais l’avantage de l’écran de 8 pouces par contre, c’est qu’il propose des boutons physiques sur les côtés plutôt que tactiles, ce qui risque d’être plus pratique l’hiver lorsque vous portez vos gants.

Beaucoup plus de sensations derrière le volant qu’un VUS

Comme mentionné plus tôt, la version à l’essai était la K5 EX 2021, munie de la traction intégrale. Alors sous son capot, la K5 EX est munie d’un 4 cylindres de 1,6L turbocompressé développant 180 chevaux, transmis évidemment aux 4 roues via une nouvelle boîte automatique à 8 rapports. C’est en fait la même mécanique que vous retrouverez aussi dans les versions LX et GT-Line qui d’ailleurs, sont toutes offertes de série avec la traction intégrale ici au Canada.

Pour ceux se posant la question, la version GT-Line de la Kia K5 est un package qui offre un look extérieur rehaussé avec des pare-chocs, des jantes et des bas de caisse plus agressifs. L’habitacle propose un volant à base plate, l’écran multimédia de 10,25 pouces de série et d’autres options telles que du cuir rouge ou les sièges refroidissant à l’avant et chauffant à l’arrière. Bref la Kia K5 GT-Line 2021 est la version munie du 1,6 litre qui se veut la plus belle et la plus musclée au point de vue esthétique.

Si vous désirez plus de puissance, et bien vous pouvez toujours opter pour la Kia K5 GT 2021. Celle-ci sera munie d’un 4 cylindres turbo mais de 2,5L cette fois, jumelé à une boîte automatique à 8 rapports à double embrayage, et développant une puissance de 290 chevaux et 311 lb-pi de couple! Le seul hic, surtout pour le marché québécois, c’est que cette version sera disponible uniquement en format roues motrices avant. C’est un peu dommage, puisqu’elle aurait été toute une concurrente aux Golf R et Subaru WRX si elle avait été munie de la traction intégrale. Mais que voulez-vous? On ne peut pas tout avoir, et quoi qu’il en soit, dans un monde dominé par les VUS, on peut uniquement se réjouir de voir un manufacturier comme Kia nous offrir une berline de pratiquement 300 chevaux!

Pour ce qui est de notre version EX, la tenue de route nous a épaté par son excellence! On sent que le châssis est super rigide une fois derrière le volant. Le sous-virage est minime lorsqu’on attaque les courbes et est probablement causé davantage par les pneus d’origine qui misent davantage sur la longévité que la performance. Sinon, lorsqu’on roule plus normalement, la voiture est très confortable. On bénéficie évidemment de plusieurs modes de conduite, mais lorsqu’on la règle en mode « normal », la K5 est une vraie limousine. Elle est bien insonorisée et pas mal spacieuse aussi puisqu’elle est plus longue et plus large que l’Optima. On se retrouve donc avec beaucoup d’espace dans l’habitacle, autant à l’avant qu’à l’arrière, et le coffre de 450 litres place la K5 au sommet de sa catégorie à ce niveau-là. C’est donc bien fait de ce côté! 

Sur la piste

Pour terminer l’essai, nous sommes allés faire un tour sur la piste d’accélération de St-Élie Motorsports pour observer non seulement comment se débrouille la traction intégrale, mais surtout pour tester la nouvelle transmission à 8 rapports. Le 1/8e de mile est d’ailleurs la meilleure façon de tester cet aspect mécanique puisqu’évidemment chaque petit 10e de seconde compte!

Dès les premiers tours de roue, nous avons tout de suite senti que pour une berline d’environ 3300lbs, la Kia K5 2021 se déplace! C’est certain, la traction intégrale aide beaucoup au départ, mais c’est surtout la transmission qui nous a impressionné! Comprenez qu’elle n’a rien à voir avec les CVT de certaines de ses concurrentes. Elle est silencieuse et les changements sont rapides, mais très doux aussi. On ne sent pas de petit jeu dans les reprises et ça, c’est une excellente nouvelle pour ce qui est de la fiabilité. Sans avoir de boule de cristal, notre première impression est qu’il s’agit d’une boîte solide, qui risque de bien vieillir.

Donc pour ce qui est des chiffres, nous avons réussi à boucler le 0-100 km/h en 8,1 secondes et le 1/8e de mile en 9,95 secondes, ce qui est somme toute très respectable! Ce qui est encore mieux, c’est la consommation de carburant annoncée à 6,9L/100 sur autoroute et 9,2L/100 en ville.

Pour ce qui est des prix finalement, on parle d’un prix de détail de 31 400$ pour la version LX AWD de base, 34 400$ pour notre version EX d’aujourd’hui, 37 800$ pour la GT-Line et 41 800$ pour la GT de 290 chevaux. Donc si la Kia K5 vous intéresse, on vous invite à venir en faire l’essai dans l’une des 5 concessions du Groupe Beaucage Kia!

Pour ne rien manquer de l’actualité automobile et pour découvrir nos essais routiers, suivez AutoPassion sur YouTube!

Davantage de essais routiers

Essais routiers

Kia Sportage 2023 – Tout ce que vous devez savoir

11 mars 2022
Essais routiers

Kia Carnival 2022 – On l’a mise à l’essai!

8 juin 2021
Essais routiers

Kia Seltos 2021 – Essai sur route et hors route

19 février 2021